Les 70 milliardaires de Davos

Cet article de Robert Frank a été publié le 25 janvier 2012 dans le Wall Street journal

 

 

Davos est souvent accusée d'etre une cabale de l'élite mondiale. Mais il est peut-etre temps de les créditer d'un peu de populisme: Parmi les 2.500 participants, seuls 70 sont réellement milliardaires. Les autres sont tout au plus des puissants ou de simples millionnaires.

Si l'on en croit un article de Matt Miller dans Bloomberg, les Etas-Unis ont envoyé le gros du contingent de milliardaires, avec 20 représentants. Au tableau figurent les créateurs de hedge-fonds Steve Cohen, Ray Dalio, et George Soros.

L'Inde envoie 16 milliardaires – soit en gros le tiers de ce que le pays compte comme milliardaires. La Russie en a envoyé 12.

Il y a tellement de milliardaires postulants, qu'une Société de "social-networking" a saisi cette occasion pour lancer un “Facebook pour les leaders du monde” . L'Homme d'affaires indien Vivek Ranadivé a présenté TopCom, “un réseau social privé qui combine Facebook, Twitter, e-mail, textos et Skype.”

Au fait, vous devez figurer parmi les 200 personnes les plus riches au monde pour y etre admis.

Mais les milliardaires de Davos sont déjà à la pointe de l'actualité. Ils soulignent tout le bien social qui peut jaillir de leur grand-messe alpine. Ce n'est pas du tout pour conclure de nouveaux contrats, se partager le pouvoir et étendre leurs éseaux et fortunes disent-ils à Miller. Il s'agit d'essayer de construire un monde meilleur.

A l'instar de Warren Buffett, ils soutiennent que les inégalités sont un réel problème – quand bien meme ils sont perçus comme en étant la cause et Davos un peu courte en débats sur les inégalités.

“Nous avons vu en 2011 ce qui peut résulter de l'ignorance de cet aspect” écrit à Miller Azim Premji, le tycoon du software indien. “Si l'on n'en prend pas conscience et n'essayons pas de trouver des solutions, cela pourrait créer un bouleversement chaotique mondial.”

Georges Soros a été plus direct. Il dit dans Newsweek qu'il prévoyait “des émeutes dans les rues qui conduiront à des changements brutaux et entraineront des coupes sombres dans nos libertés civiles. Le système économique mondial pourrait meme s'effondrer définitivement.”

On ne va pas s'ennuyer.

Cliquez ici pour l'article original (Anglais).